Retour sur... les amas globulaires

Publié le par Patrice

Les amas globulaires d'étoiles sont parmi les objets les plus anciens de notre galaxie. Plus de 150 amas globulaires d'étoiles sont connus pour être associés à la Galaxie Voie Lactée. Chaque amas contient des centaines de milliers à des millions d'étoiles dans un volume de 10 à 30 années-lumière (notre galaxie en fait 100 000).

Amas globulaire M4
En 1918, Harlow Shapley a identifié l'existence et la structure des amas globulaires. En étudiant la distribution des amas dans le ciel et en mesurant leurs distances, il pouvait déduire l'endroit du centre de notre galaxie ainsi que la distance séparant le soleil de ce centre. Dans les années 30, Edwin P. Hubble a découvert les amas globulaires dans la galaxie voisine d'Andromède, et depuis lors, des amas globulaires d'étoiles se sont avérés entourer beaucoup d'autres galaxies.

Ils trahissent notre masse
Les amas globulaires résident dans un volume sphérique de l'espace appelé "le halo galactique", qui entoure le disque de notre galaxie. Les amas orbitent autour du centre galactique, prenant des millions d'années pour accomplir leurs orbites de forme ovales et orientées au hasard. La plupart des amas globulaires errent à une distance de 90.000 à 120.000 années-lumière du centre galactique, et certains jusqu’à 300.000 années-lumière.
Les mouvements de ces objets éloignés, influencés par la gravitation de la galaxie entière, permettent à des astronomes de calculer la quantité de la masse dans la galaxie.
Quelques évaluations récentes indiquent pour notre galaxie une masse de 500 milliards de fois la masse du soleil. Cette évaluation est sensiblement plus grande que la masse déduite de la contribution des seules étoiles visibles et des nébuleuses, indiquant qu'il y a une grande quantité de "matière sombre", invisible dans la galaxie.


Des asiles pour vieilles étoiles
Lorsqu’on les compare au soleil et à d'autres étoiles du disque galactique, les étoiles des amas globulaires semblent être déficientes en éléments chimiques lourds. Ceci indique qu'elles sont en fait très anciennes, constituées à partir du gaz primitif qui s’est condensé pour former la galaxie il y a bien longtemps.
Bien que la composition chimique diffère d'un amas à un autre, toutes les étoiles dans un amas donné ont des compositions semblables, indiquant qu'elles sont issues du même nuage.
Ceci présente une occasion unique pour l'étude de l'évolution des étoiles. Pourtant chaque étoile a commencé sa vie par une masse différente. En observant la luminosité et les températures de leurs états actuels, les astronomes se renseignent beaucoup sur les cycles de vie des étoiles.


Les amas globulaires contiennent la plupart du temps les étoiles de faible masse, qui sont si étroitement distribuées que la densité des étoiles près du centre est d’environ deux étoiles par année-lumière cubique. En comparaison, notre voisinage solaire a environ une étoile par 300 années-lumière cubiques.

Amas globulaire M4
Si vous regardiez dans le ciel d'une planète hypothétique au milieu d'un amas globulaire, comme M4, vous seriez baigné par la lumière d’un crépuscule perpétuel, projeté par les milliers d'étoiles voisines.

Source: Hubble Site - NewCenter

Publié dans Espace & astronomie

Commenter cet article

Glorfindel 27/07/2009 16:33

Un informaticien, passionné de sciences, de cuisine et de bons vins ? Presque comme moi: je suis meilleur en cuisine qu'en informatique !
Cet article me plait vraiment beaucoup. Je préfère cependant dire "matière noire" et "énergie sombre" comme au début de ces notions; détails ... MERCI !

grelots 15/06/2009 13:25

Ha!!! les amas globulaire, les plus beaux objets a observer dans un télescope....
JM